remontercapilaire

Comment traiter les remontées capillaires?

Les remontées capillaires sont des infiltrations d’eau qui remontent dans les murs et les endommagent. Elles touchent les murs en contact avec l’eau notamment dans les fondations. Ce phénomène concerne surtout les maisons anciennes car, depuis le début des années 1970, la loi impose de créer une barrière étanche à 15 cm au-dessus du sol, sur toutes les maisons.

Remontées capillaires : que faire ?

Plusieurs traitements existent pour lutter contre les remontées capillaires. Mais, il faut savoir quel seul un professionnel est capable de déterminer les remontées capillaires solution afin d’éliminer durablement le problème. On peut citer par exemple la centrale d’assèchement qui consiste à chasser l’eau vers le sol par un système électromagnétique. Puis on a l’injection de résine dans le mur pour boucher les capillarités. Celle-ci est un traitement très efficace mais assez complexe. Ensuite, on peut choisir le drainage qui est une solution simple pour mieux évacuer l’eau de pluie stagnant dans le sol.

Par ailleurs, on a aussi la membrane étanche qui aide à protéger les fondations en empêchant les infiltrations. Et enfin, le cuvelage, un revêtement d’un mortier de résine étanche à l’eau. Ce procédé est controversé car dans la majorité des cas, il déplace simplement le problème des remontées capillaires vers les parties plus élevées du bâtiment.

Il faut savoir que certains traitements sont dangereux s’ils sont mal utilisés. Ainsi, il est obligatoire de contacter des spécialistes.

Les signes de la présence des remontées capillaires

Les remontées capillaires rendent les murs humides. On constate surtout leur présence par  des traces caractéristiques. En effet, on peut trouver sur les murs en parties basses des auréoles persistantes, les peintures s’écaillent, les papiers peints se décollent, les enduits se décomposent et les bois deviennent spongieux, tandis que les pièces métalliques s’oxydent. Mais, il peut aussi y avoir des  moisissures caractérisées par des mauvaises odeurs et des taches noirâtres évoluent en masses fibreuses. Outre ceux-ci, les remontées capillaires peuvent également faire apparaître du salpêtre et des petits champignons. Le salpêtre est un nitrate qui vient du carbonate de potassium contenu dans les maçonneries. Il se présente sous forme de poils blancs.

Il faut savoir que tous ces signes sont responsables de nombreuses maladies chez les occupants de la maison comme les allergies et l’asthme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *